Bah, rien de spécial, ça va pas mal, merci.

Quelques détails?  - En vrac, en résumé et en restant dans le plus ou moins littéraire:

L'aventure Scryf: plus brève que prévu, intense, de belles rencontres comme on dit, du collectif bouillonnant, des lectures étonnantes, des centaines (ou milliers, je n'ai pas compté) d'heures de joyeux investissement, une issue prévisible, la confirmation qu'il y a de la qualité au pays des "amateurs" et que cette qualité peine à se rendre visible.

Dans la rubrique vie et mort des blogs, la brusque disparition de Wrath l'insatiable récriminante et le silence parfait qui s'ensuit, comme si elle n'avait jamais existé.

Depuis un an, une douzaine de critiques pour le magazine "Transfuge" - je ne me lasse pas de son sous-titre-injonction: "Choisissez le camp de la culture". Singer, Selby Jr, Malaparte, Dostoïevski, Simone Weil, Mauriac, Bellow, Toibin, Isabel Ascensio, Philippe Bordas, Joanna Bator, d'excellentes fréquentations comme on le voit, quelques retrouvailles et pas mal de découvertes, d'autres à venir cette année... Ces critiques apparaitront sur ce blog, à un an de distance des publications de Transfuge (délai totalement subjectif, qui me semble correct).

La participation à une revue culturelle, EnKre. Ne cherchez pas dans les kiosques: ça se joue en interne, dans un sympathique lycée peuplé de sympathiques jeunes, et ma foi au pays des jeunes il y a des créations graphiques et littéraires qui tiennent sacrément la route.

L'écriture et la non-publication d'un récit sur la prise d'otages meurtrière de Beslan en 2004. Bizarrement, les lettres de refus (une dizaine) des éditeurs me laissent indifférent. Peut-être qu'il apparaitra sur une plateforme de lecture numérique en libre accès. Ou peut-être pas. Maturité? Résignation? Les psys enquêtent.

L'écriture en zig-zag de différentes choses encore quelque peu informes mais qui prennent forme peu à peu, achevées d'ici quelques années - passé un certain âge, les années comptent moins, c'est cool. (Maturité? Résignation? etc.) Notamment un roman tendance dark fantasy auquel je tiens beaucoup, et puis un truc forcément acide et marrant (?) sur un sujet que je ne connais que trop bien: l'Education nationale.

On fait le point d'ici trois ans, promis.